Le barbecue japonais coréen

Yakiniku (焼き肉/焼肉, litt. « viande grillée ») est une méthode japonaise de cuisson des viandes et des légumes au charbon de bois, au gaz ou sur une plaque chauffante. L'ingrédient principal est du bœuf mariné, bien qu'on puisse trouver d'autres viandes comme le poulet ou les abats. 
barbecue coréen japonais


Le yakiniku se sert également accompagné de légumes comme des piments, des carottes, des champignons, des oignons, des kimchi, etc. Bien que non conventionnel, il peut arriver que l'on serve aussi du poisson. La viande était consommée au Japon depuis l'ère Jōmon, mais avec la montée du bouddhisme a rendu tabou la consommation de viande et certains ont supposé que la viande a « disparu » des tables du Moyen Âge à l'ère Edo. Après avoir été officiellement interdite durant de nombreuses années, la consommation de bœuf a été légalisée en 1871 avec la restauration Meiji, afin d'initier le pays à la culture occidentale. 

À l'origine, le yakiniku désignait le barbecue de la cuisine occidentale, comme mentionné par Kanagaki Robun dans son ouvrage, Seiyo Ryoritsu (西洋料理通?, litt. « Manuel de cuisine occidentale ») en 1872 durant l'ère Meiji. L'empereur Meiji fit partie de la campagne visant à promouvoir la consommation de bœuf, mangeant publiquement du bœuf le 24 janvier 1873. Les termes « steak » et « viande rôtie » furent traduits par yakiniku (焼肉) et iriniku (焙肉) respectivement, bien que l'usage du premier terme fut finalement abandonné au profit du mot d'emprunt sutēki.
Barbecue coréen


Les coréens vivants en Japon pendant la guerre ont inventé le barbecue telle que l'on connait actuellement. D'où le soucis technique pour attribuer cette méthode de cuisson. Les restaurants spécialisés dans le yakiniku sont appelés yakiniku-ya (焼肉屋?). Dans un restaurant de yakiniku, les convives commandent différents types d'ingrédients découpés crus qui sont apportés à table. Ces ingrédients sont cuits plusieurs morceaux à la fois tout au long du repas, par les convives, sur un gril intégré à la table. Les aliments sont ensuite trempés dans des sauces appelées tare avant d'être consommés. La sauce la plus courante est préparée à partir de sauce de soja mélangé à du saké, du mirin, du sucre, de l'ail, du jus de fruit et du sésame. On utilise aussi souvent de la sauce soja, des sauces à base d'ail et d'échalote ou encore à base de miso. Différents types de banchan, les plats d'accompagnement coréens, tels que le kimchi, le nameul, le bibimbap sont servis en même temps

Chez soit on peut soit passer par un BBQ traditionnel comme au restaurant ou bien un grille-plaque de cuisson un peu moins encombrante.
Le barbecue japonais coréen Le barbecue japonais coréen Reviewed by Julien VACHON on mars 12, 2018 Rating: 5

Aucun commentaire